Glossaire

Le glossaire ci-dessous reprend et explicite les termes techniques les plus souvent employés dans l’évacuation et le traitement des eaux usées.

Boîte à passage direct
Regard intermédiaire situé généralement en domaine public. C‘est un ouvrage de visite du branchement localisé entre l’habitation et le collecteur.
Boues résiduaires
Sont appelées boues, les résidus solides qui restent après le traitement des eaux usées dans une station d’épuration.
CCSPL: Commission consultative des services publics locaux
La CCSPL est, dans une collectivité locale de plus de 10 000 habitants, une structure permettant le suivi des services publics délégués par la Collectivité à des tiers (notamment via une concession ou délégation de service public).
Décanteur
Ouvrage qui permet aux matières denses de s’accumuler au fond.
Eaux usées (EU)
Les eaux usées domestiques proviennent des différents usages domestiques de l’eau (eaux des sanitaires, eaux des équipements ménagers…)
Eaux pluviales (EP)
Les eaux pluviales proviennent des précipitations atmosphériques. En l’absence de réseau public d’eaux pluviales, les eaux pluviales sont en général infiltrées in situ via un puisard.
Eaux parasites
Sont appelées eaux parasites, les eaux claires (eaux pluviales, eaux de nappe …) rejetées au réseau d’eaux usées. Alors qu’elles devraient être infiltrées ou rejetées dans le milieu naturel, ces eaux « parasitent » le système d’assainissement en occasionnant sa mise en charge et surtout des surcoûts d’exploitation liés au fonctionnement des pompes de relevage et au traitement en station d’épuration…
Eaux usées non domestiques
Les eaux usées non domestiques proviennent des activités autres que domestiques c’est-à-dire des activités artisanales, industrielles…
Ecoulement gravitaire ou libre
L’écoulement a lieu uniquement grâce à la pente du tuyau.
Ecoulement en conduite forcée
Une conduite forcée permet le transfert d’eau sous pression vers un ouvrage hydraulique.
Effluents
Nom générique donné aux eaux usées.
Emissaire
Canalisation principale d’évacuation d’eaux usées ou d’eaux pluviales dans laquelle se jettent les eaux collectées et transportées par des canalisations de moindre importance.
Equivalent habitant
La notion d’équivalent habitant est une notion ancienne utilisée en assainissement pour évaluer la capacité des stations d’épuration. Cette notion a été introduite pour convertir les rejets d’eaux usées industrielles en « équivalents habitants ».
Installation d’assainissement non collectif ou autonome
Une installation d’assainissement non collectif collecte, traite et évacue les eaux usées sur place. Elle est constituée d’un prétraitement (fosse toutes eaux ou fosse septique pour les anciennes installations) et d’une filière de traitement (tranchées d’épandage à faible profondeur, filtre à sable…), qui épure les eaux par la flore bactérienne présente dans le sol et infiltre les eaux.
Réseaux séparatifs
Les réseaux séparatifs collectent les eaux usées dans un réseau et les eaux pluviales dans un autre. Ce système présente l’avantage d’éviter le risque de débordement d’eaux usées dans le milieu naturel lorsqu’il pleut. Il permet de mieux adapter la capacité des stations d’épuration.
Réseaux unitaires
Les réseaux unitaires évacuent dans les mêmes canalisations les eaux usées et les eaux pluviales. Ils cumulent les avantages de l’économie (un seul réseau à construire et à gérer) et de la simplicité (toute erreur de branchement est exclue, par définition) ; mais nécessitent de tenir compte des brutales variations de débit des eaux pluviales dans la conception et le dimensionnement des collecteurs et des ouvrages de traitement.
Poste de relevage
Le poste de relevage (regard  avec une bâche équipé d’une pompe) est destiné, lorsqu’un collecteur est devenu trop profond, à élever les eaux dans une canalisation gravitaire afin que l’écoulement puisse de nouveau, avoir lieu.
Poste de refoulement
Un poste de refoulement a pour objet de faire transiter au moyen de pompes les effluents sous pression pour franchir un obstacle particulier (rivière, relief, etc. … ) ou pour atteindre une station d’épuration éloignée.
S.A.B.S.: Syndicat d’Assainissement de la Boucle de la Seine
Le S.A.B.S. couvre les villes de Houilles, Carrière sur Seine et pour partie Bezons. Le reste des effluents de Bezons se rejetant dans le Syndicat du Val Notre Dame.
Siphon disconnecteur
Ouvrage de visite du branchement qui présente une zone de rétention en « U ». Cet ouvrage de visite est généralement placé en limite de propriété sur les branchements anciens.
S.I.A.A.P.: Syndicat Interdépartemental pour l’Assainissement de l’Agglomération Parisienne
Le S.I.A.A.P. collecte les effluents provenant des différentes villes et Syndicats de l’Ile de France. Sur le territoire du SIABS, il existe 2 points de raccordement: l’un à Chatou quai Nymphée et l’autre à Montesson près de la rue de la Tour. Les effluents sont ensuite traités par l’usine dite d’Achères qui met en oeuvre des procédés de valorisation des déchets.
S.I.A.R.S.G.L.: Syndicat Intercommunal d’Assainissement de la Région de Saint Germain en Laye
Le S.I.A.R.S.G.L. gère le réseau intercommunal des 9 villes qui le composent, sachant que 95% des effluents de Chambourcy se déversent sur le Syndicat de l’Hautil.
S.I.A.S.3.M.: Syndicat Intercommunal d’Assainissement de Sartrouville, Mesnil le Roi, Maisons-Laffitte et Montesson
Les effluents du S.I.A.S.3.M. se rejettent dans l’émissaire du SIAAP, vers le pont de la 2ème DB en limite de Sartrouville/Maisons-Laffitte.
Station d’épuration
La station d’épuration traite les eaux usées avant de les rejeter dans le milieu naturel. En sortie de station, l’eau est épurée et répond à des normes réglementaires pour un rejet en milieu naturel.
T9, T130 ou autre
Canalisation de section généralement ovoïde
Tout à l’égoût
Terme qui désigne le réseau d’eaux usées. Ce terme est de moins en moins employé car il est contraire à la bonne utilisation des évacuations d’eaux usées. En effet, tout ne peut pas être déversé dans le réseau d’eaux usées.